top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurIsabelle DEAT

Un peu ...

Bonjour à tous mes très chers lecteurs et merci pour vos retours qui me sont si importants ! Je rappelle rapidement : mercredi 19 octobre de 17h30 à 19h00, je vous propose un atelier pour vous aider à booster votre système immunitaire. il n'y aura pas que des conseils mais aussi des exercices ! Le tarif est de 20 €

Je suis très fière de vous présenter nos petites bananes et même si elles ne deviennent pas aussi grosses que celles des Antilles, elles sont une joie à regarder pousser. Mon tambour appelle les abeilles pour butiner encore les petites fleurs, je sais que je leur demande un gros effort, et je les en remercie ! Notre bananier donne peu... et c'est beaucoup, c'est magique ! Et enchainement ... Il y a quelque temps il a été annoncé : "stop à l'opulence pour vous" (je dis pour vous, car celui qui l'annonce ne devrait pas être inquiété). Je ne sais pas comment vous avez réagi ? Dans l'ensemble, nous sommes une génération qui a eu la chance de vivre dans un environnement favorable et qui a peu manqué. Nous étions dans une certaine opulence mais on ne s'en rendait pas compte. Et on a commencé à demander plus! Demandez à un enfant s'il veut un peu de crème glacée ou beaucoup de crème glacée ? Il répondra beaucoup ! Et maintenant commencez à lui expliquer qu'il va devoir se contenter de peu ... Parce que c'est de cela qu'il va falloir parler... Après beaucoup il va falloir se contenter de peu. Alors comment allons nous aborder cela ?

- Attendons de ne plus avoir assez et ensuite on verra --> Je m'en fiche

- Il y a tout ce qu'il faut... on ne manquera jamais de rien --> ce qu'on nous dit n'est pas vrai

- Il va falloir faire des efforts et je commence dès maintenant --> les ressources ne sont pas éternelles

- Ce n'est pas à nous de faire des efforts --> stop aux abus des sur-consommateurs ...

Il y a certainement d'autres cas ... Le principal est de comprendre que nous ne sommes plus dans une cohérence qui fonctionne. Gaïa est source fertile et doit être respectée et protégée. Nous sommes semble-t-il trop nombreux par rapport aux ressources existantes. Donc plan A : élimination - Plan B : partage. Je suis plutôt plan B et je pense que les réserves sont suffisantes si on les exploite correctement et sainement, que chacun fasse sa part, et que les fous furieux se calment ! Le bon sens existe... il est en chacun de nous, mais nous n'allons pas tous dans le même sens, dans la même destination, vers le même objectif, ou le même intérêt... car c'est ça la nature humaine, la différence, le sens critique, la pensée, le libre arbitre ... qui sont en nous et qui font ce que nous sommes. Sinon ... nous devenons des moutons ! Donc ayons du discernement.

Je ne crois pas que nous pourrons sensibiliser une certaine masse qui ne peut vivre sans opulence et qui est prête même à la destruction, pour toujours en jouir et l'augmenter. C'est ainsi, il y a des ennemis que l'on ne peut pas combattre ... ils tomberont en se tirant une flèche dans le pied un jour ou l'autre... D'ici là oublions-les et vivons dans la joie et le peu ! Alors, on s'assoit, on ferme les yeux, on prend 3 grandes respirations et on se rappelle d'un moment, d'une chose, d'une émotion ...de peu, mais qui nous a donné beaucoup. Comment ce peu est devenu si grand parce qu'il nous a rempli... Vous savez comme un baiser reçu ou un baiser volé... c'était si court et vous le sentez encore quand vous y pensez, ou ce petit moment de lumière que l'on vous autorisait le soir avant de dormir, si court si important ... ou cette petite gorgée de champagne dégustée en catimini lors d'une fête de Noël, alors que vous étiez enfant, vous en avez encore le goût ...Eh bien nous allons peut être apprendre à retrouver ces moments de peu. A chacun de faire sa part de peu pour reconsidérer ses vrais besoins et surtout apprécier davantage ce que nous avons. Il n'est pas juste de manquer, mais il est juste d'avoir ce qu'il faut pour vivre correctement. Nous sommes en automne et c'est une saison qui appelle à l'introspection, mais aussi à trier ce que l'on doit garder en nous, rester dans notre intériorité sans faire appel à l'extérieur. Regardons à l'intérieur de nous, les richesses enfouies et le peu devient opulence ...

Merci à mes petites bananes ! Je vous dis à très bientôt Portez vous bien !

27 vues

Posts récents

Voir tout

Brèves

Comments


bottom of page