top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurIsabelle DEAT

Le langage des oiseaux

Dernière mise à jour : 17 mai 2023

Bonjour à tous mes très chers lecteurs, je vous espère en pleine forme pour traverser ce printemps bien capricieux. Je vous annonce tout de suite la prochaine Cure Détox "le printemps

dans mon assiette", du lundi 22 au jeudi 25 mai. Inscrivez-vous par mail ou sms. Le tarif pour le repas du soir (entrée - plat - dessert) et une gourmandise pour "quand ça fait plaisir" est de 92 €. Le titre indique la mise à l'honneur des légumes et fruits printaniers.

Ce matin, cheminant tranquillement dans ce sentier aux effluves multiples de plantes odorantes, je me suis demandée de quoi je pourrai parler. Je pensais : au déni, parce que cela faisait écho à une situation que je venais de vivre, et que la petite voix de Gislaine Duboc ce matin, parlait aussi de "comment accompagner une personne dans le déni." Merci mes petits anges pour cette belle synchronicité. Mais finalement, j'ai choisi un autre sujet qui tourne autour de mes recherches actuelles sur les alchimistes. Le langage des oiseaux est venu à moi tout naturellement. Qu'est ce que le langage des oiseaux ? « La langue des oiseaux est un idiome phonétique qui se base uniquement sur l’assonance. On n’y tient donc aucun compte de l’orthographe, dont la rigueur même sert de frein aux esprits curieux.» dit le grand alchimiste Fulcanelli dans son livre : "les Demeures Philosophales" en 1930. Pour lui, le langage des oiseaux viendrait de la Grèce antique. Pour René Guenon ce langage serait issu de la tradition islamique. La référence à Ptolémée est aussi faite de son usage, lors des grands débats de l'époque sur l'origine de l'Univers... Ce langage aurait été appelé "oiseau", parce que dans ce mot aucune des lettres n'est prononcée comme elle l'est quand elle est seule. Je trouve ce langage des oiseaux particulièrement intéressant dans le sens ou il peut laisser libre cours à l'imagination et offre de nombreuses possibilités d'interprétation et donc ouvre le champ de nombreuses interactions.

Vous connaissez tous : MALADIE - Mal à dit - TUMEUR - Tu meurs ... et nous avons parfois de L'AMERTUME - La mère tu me (la mère, la mer tue moi). Ainsi, un alchimiste voit le mot « trépasser » mais l’entend et le comprend comme « trois passages ». C’est-à-dire ceux du corpus, animus, spiritus, une conception philosophique et théologique définissant les trois constituants essentiels de l’Homme. L'UNIVERS nous propose "unis dans le vers" mais vers où? vers qui ? ou bien, venons nous d'un autre univers ? Et sommes-nous unis pour ce voyage quand Buzz l'éclair crie allons "vers l'inconnu !" ou est ce vers un connu ? et si l'on joue ainsi comme le fait l'excellent Burensteinas qui demande : de quel endroit venez-vous ? pour lui cela implique qu'il y a un envers ... vous voyez que de mots en mots on peut trouver des significations sur un sujet bien complexe dont il faudra trouver des clefs qui ouvriront des verrous (vers où) et ainsi de suite. Jouez avec les mots les phonèmes, les jeux de mots et vous irez loin. Nous ne sommes que des êtres humains (fait de la main, mais de quelle main?) et quel est notre Avenir (à venir)?. Devenons des apprentis sages, travaillons dans la matière (l'âme à tiers : 3 passages) et amusons-nous (à muse en nous) car nous sommes plein d'imaginaire (image de l'air), rêvons sur les nuages (nu sages - nu ange...), bâtissons (et s'il y a bas, il y a haut!) notre équilibre (equi = égal et libres)! Je pense que l'on peut aller très loin à ce petit jeu à faire seul, en famille, entre amis ... avec ce langage (lent gage qui vaut mieux parfois qu'un engage-ment). Et pour finir je ne peux m'empêcher de vous dire de vous méfier (mais fier) de ce gouverne-ment ! A très bientôt mes Chers lecteurs.

Ah ah ce matin je me suis réveillée et en repensant à Buzz l'éclair je me suis aperçue que j'avais commis une erreur ... Il ne dit pas : "vers l'inconnu", mais vers "l'infini" et cela termine bien ce billet car de l'un connu, un autre un fini !







30 vues

Posts récents

Voir tout

Brèves

Commentaires


bottom of page