Rechercher
  • Isabelle DEAT

CULTIVONS NOS RACINES



Bonjour mes très chers lecteurs, j'espère que vous avez passé un bel été et que vous avez fait le plein d'énergie, de soleil, de vitamine D, de repos... Prêts à redémarrer une nouvelle rentrée ? De mon côté la rentrée fut très studieuse avec 15 jours de révision de mes 3 années d'études à l'IHS, et hier délivrance avec le passage de l'examen. Cet examen n'est pas une finalité, mais il est l'ouverture à la pratique, à l'application d'un enseignement, à la découverte de ces précieux remèdes et à la recherche du meilleur accompagnement de la personne souffrante. Je suis loin d'être une experte en homéopathie, mais ce que je sais c'est que je suis tombée dans la marmite et que je vais continuer de la faire mijoter en lui apportant de nombreux ingrédients. Peu importe qu'il y ait des détracteurs, des réticents, au contraire même, cela est toujours enrichissant d'être confronté à des septiques pour toujours douter. Car aujourd'hui, douter me semble important. Si tout le monde doutait, tout le monde réfléchirait et la situation serait peut être différente... Mais c'est le mois de rentrée et j'ai envie de rester sur un ton léger ...

Nous sommes rentrés de vacances fin août et notre jardin avait souffert edu manque d'eau et de la grande sécheresse estivale. Le gazon ratatiné, quelques plantes meurtries... mais dans le jardin abandonné de la voisine, la nature était luxuriante de mauvaises herbes ! Chacun en fera sa conclusion. La mienne est que peut-être nous protégeons trop nos plantations (j'ai lu un article à ce sujet passionnant, d'un agriculteur qui utilise très peu d'eau), que certaines espèces sont plus robustes ou plus sensibles que d'autres, que la végétation s'ennuie (😉)... Mais ce n'est pas ce qui m'a le plus frappé. L'an dernier même retour, avec manque d'eau et les feuilles de nos arbres fruitiers étaient flétries, jaunies et dès le 15 septembre... elles étaient tombées. Or cette année, année de sécheresse intense, les feuilles, au 19 septembre sont toujours sur les branches et vertes ! Les cactus ont doublé de volume (certes ils ont besoin de peu d'eau). Notre bananier n'a jamais été aussi imposant et surprise du matin, un régime de banane semble vouloir se développer ! Et au début de l'été notre vieil abricotier a retrouvé un regain de jeunesse et nous offert de nombreux fruits Alors comment expliquer ce phénomène ? Résistance naturelle ? Les pluies de ces quelques jours derniers ont suffi à redonner vigueur aux arbres et au gazon qui reverdit ? Racines qui ont réussi à puiser profondément l'eau et les nutriments nécessaires dans la terre? Echanges entre eux ? Je ne sais pas mais cela à fait écho à notre situation actuelle. Et voilà le message que j'ai entendu. "Il faut douter mais ne pas perdre espoir, puiser dans ses forces intérieures pour toujours s'élever, retrouver ses racines et ses valeurs pour être soi, se tenir droit et s'étirer vers le haut, se déployer pour exister, co créer les uns avec les autres pour s'épanouir, vibrer individuellement pour le collectif, avancer pas à pas, mais avancer même si on ne sait pas trop où l'on va... mais il est temps d'y aller." Nous ne pouvons pas nous laisser diriger par une poignée de conspirateurs malveillants qui veulent sous couvert de la globalisation, imposer des servitudes au reste de l'humanité. Soyons comme les arbres de mon jardin, enracinons nous dans la terre et élevons nous vers le ciel, puisons l'eau sans en abuser, communiquons entre nous pour rester en lien, partageons nos savoirs, agitons nos bras et nos jambes, écoutons les étoiles et les astres... la vie est belle mes amis et pour qu'elle devienne encore plus belle ... cela dépend de nous ! Et pour finir ce billet de rentrée,

Petite nouveauté : tous les mardis, je vous recevrai à Colombes près de la gare -1 rue Victor Hugo - les autres jours à Bois Colombes ... et pour le reste ... les graines sont à peine germées... et je vous en dirai un peu plus dans quelques temps ! Belle rentrée à tous

36 vues

Posts récents

Voir tout